Praxeme #4 – La Topologie du Système Entreprise

Dans mon billet sur Praxeme #2 j’évoquais la Topologie du Système Entreprise (TSE), en indiquant qu’elle avait connu des évolutions : je vais ici préciser de quoi il s’agit.

Figure 1 :Représentation de la Topologie du Système Entreprise (v2)

La TSE, c’est le cadre de référence de la méthode. Nous n’allons pas ici nous intéresser à son contenu, mais à son évolution, en regardant les différentes « formes » qu’elle a connu depuis les origines de la méthodes.

2002 – Les assises de l’ADELI

La première publication sur la TSE que j’ai pu trouvé se trouve dans les actes des Assises de l’ADELI, « organisées pour la première fois au Conservatoire National des Arts et Métiers dans cadre des journées ICSSEA 2002 du CMSL« .

Le thème était Processus et Système d’Information et la présentation s’intitulait La topologie du système entreprise.

Figure 2 : Représentation de la TSE lors des Assises de l’Adeli (2002)

J’ai personnellement découvert cette forme il y a peu et je trouve intéressant les notions de Système de production et Système productique.

2003 – SisQual – Session ADELI

L’année suivante, c’est dans un autre événement de l’ADELI que la TSE a été présenté : Au SisQual 2003, dans la présentation Comment construire la qualité des services Internet ?

Figure 3 : Représentation de la TSE (SisQual 2003)

On notera qu’elle a été simplifiée, probablement par application du rasoir d’Ockham, pour aboutir à une forme très proche de la TSE de Praxeme version 1.

La principale différence se situant dans le lien Géographique – Pragmatique, qui a depuis changé de sens. Cela traduisait peut-être le fait que l’aspect géographique contraint l’organisation et les processus. A nouveau, c’est intéressant.

2004 – Première version des guides

En 2004, la première version des guides de la méthode ont été rédigés dans le cadre d’un projet de la SAGEM. Après la TSE elle-même, il s’agira d’ailleurs d’une des premières contributions à l’Initiative pour une méthode publique :

Figure 4 : Représentation de la TSE et des guides, Praxeme 1 (cf. Guide de l’Aspect Géographique v1)

Ces guides bénéficieront également des apports du projet de refonte du système d’information de la SMABTP, tel que rapporté dans l’ouvrage Le Système d’Information durable. Traduit en anglais, cet ouvrage est partiellement consultable : Sustainable IT Architecture.

2004/2005 – PRAXIME

En octobre 2004 a été rédigé le Livre Blanc de l’Initiative pour une méthode publique, à l’origine de la méthode PRAXEME elle-même.

Un article dans la lettre de l’ADELI présentera l’initiative, en introduisant la méthode.

Figure 5 : Représentation de la TSE (2005)

Encore aujourd’hui, il s’agit de la représentation que l’on peut trouver sur l’article Wikipedia de la méthode, agrémenté de l’aspect Politique/cadrage.

2012 – Nouvelle version de la TSE

C’est lors du Symposium 2012 que sera présenté la nouvelle version de la TSE :

Comme indiqué dans Praxeme #2, cette évolution a vu le jour suite à un projet de recherche à la RATP.

Outre l’Aspect Politique qui devient Aspect Intentionnel, et qui commence à s’étoffer, il faut surtout noter le retour de l’aspect logistique, en remplacement des aspects techniques, matériel et logiciel.

On notera également que le nombre d’aspects est désormais de 7, le fameux nombre magique de Miller : il paraît difficile de simplifier, sans dénaturer la TSE.

Elle a depuis servi à d’autres travaux, notamment le Repère Praxeme, preuve qu’elle a atteint un certain niveau de maturité, pour ne pas dire qu’il s’agit de sa version finale.

Et à titre personnel, un travail que j’aimerai mener est la documentation de son méta-modèle, si possible en le faisant reposer sur le nouveau standards de l’OMG : Unified Architecture Framework (UAF).